shutterstock_139401482

Vendre votre entreprise

Dans le monde ultra concurrentiel d’aujourd’hui, la croissance et le profit sont les sources fondamentales de création de valeur pour les chefs d’entreprise et leurs actionnaires. Si votre société ne grossit pas, vos concurrents eux se développeront, et ils pourraient finir par éclipser et mettre en péril votre entreprise. Même si vous avez créé une niche rentable pour votre entreprise, personne n’est à l’abri des perturbations générées par l’innovation technologique incessante dans une industrie des TIC en évolution rapide.

Dans l’industrie des TIC, de nombreuses entreprises ont été fondées il y a 20-30 ans. Tôt ou tard, les fondateurs devront aborder la question de leur succession. Alors que plusieurs approches telles que le MBO, MBI et OBO sont possibles, vendre l’entreprise à un groupe industrielle est souvent l’option la plus intéressante.

Faute d’expérience préalable, les propriétaires d’entreprise sous-estiment souvent la complexité de la vente de leur entreprise:

  • Le temps nécessaire est en général de 6 à 12 mois (voire plus), plutôt que de 3 à 5 mois;
  • Le prix de la transaction doit être cohérent avec les niveaux de valorisation actuellement observés sur le marché;
  • L’acheteur éventuel pourrait ne pas être l’un des «suspects habituels» que les propriétaires de l’entreprise ont à l’esprit.

Les vrais défis d’une transaction M&A

Vendre votre entreprise est une expérience unique qui ne devrait pas être laissée au hasard. Le soutien professionnel fourni par des experts M&A qui comprennent les enjeux de manière globale et peuvent gérer le processus du début à la fin est la clé de voûte d’une transaction réussie.

Notre expérience de longue date dans le domaine des fusions et acquisitions a montré que les véritables défis des missions de fusion et d’acquisition sont les suivants:

  • Préparer votre entreprise pour une transaction de fusions et acquisitions. Même si les actionnaires sont prêts à vendre la société, la société pourrait ne pas être prête à être vendue! La première étape consiste à présenter l’entreprise sous son meilleur jour. L’entreprise a-t-elle une stratégie claire et une bonne approche commerciale? Le site Web de l’entreprise donne-t-il une image positive de l’entreprise? L’entreprise est-elle rentable depuis plusieurs années? Les revenus de l’entreprise sont-ils stables ou en croissance? L’entreprise a-t-elle une structure juridique simple et légère? L’entreprise a-t-elle préparé un Information Memorandum de qualité, document essentiel afin de présenter l’entreprise auprès d’acheteurs potentiels?
  • Trouver l’acheteur qui vous convient. Alors que les propriétaires d’entreprise expriment souvent ce à quoi devrait ressembler l’acheteur idéal, les conseillers M&A sont là pour créer de la demande de manière structurée et systématique. Les options sont multiples: acteur industrie ou investisseur financier avec une stratégie de ‘build-up’; acteur national ou acheteur étranger; acheteur ayant le même positionnement dans la chaîne de valeur ou provenant d’une industrie ou d’une niche adjacente. Inutile de dire qu’une chimie positive basée sur l’affinité, la confiance et le respect mutuel entre le vendeur et l’acheteur est la clé pour progresser de manière constructive et converger ensemble vers un résultat mutuellement satisfaisant.
  • Négocier un prix de transaction équitable. Les vendeurs, ayant investi de nombreuses années de leur vie et même des décennies dans l’entreprise, ont souvent une vision biaisée de la valeur réelle de leur société, et des attentes de prix qui ne sont pas alignées sur les prix actuels du marché. De l’autre côté, les acheteurs, quotés en bourse ou privés, diront qu’ils ne peuvent pas payer plus que la valorisation actuelle du marché. Les conseillers M&A côté vendeur aideront leur client à obtenir des négociations le meilleur résultat, mais aussi à établir un pont entre les attentes du vendeur et les propositions reçues des acheteurs.
  • Conserver le momentum jusqu’au closing. Les transactions M&A ont tendance à durer plus longtemps qu’elles ne le pourraient. Bien que les Due Diligence doivent être entreprise de manière exhaustive, le maintien d’un certain élan dans les négociations est important pour réussir ensemble. Les conseillers en fusions et acquisitions sont là pour assurer le progrès dans le processus global, depuis les négociations préalables à la lettre d’intention (LoI) jusqu’à la signature d’une convention d’achat d’actions (SPA).

Pourquoi Investaura?