shutterstock_182278607

Il existe aujourd’hui plus de 3 000 entreprises PropTech en Europe. Beaucoup d’entre elles, fondées après 2010, ont d’abord été attirées par la grande taille du marché immobilier, et par l’opportunité de transformer une industrie qui n’a pas ressenti la pression de la digitalisation jusqu’à récemment.

Malheureusement, beaucoup de jeunes entreprises ne connaissent pas la croissance exponentielle qu’elles attendaient, ou que leurs actionnaires attendaient d’elles. Même si chaque situation est unique, de grands fils conducteurs traversent l’industrie de la PropTech :

  • De nombreux propriétaires de biens immobiliers ne ressentent pas (encore) l’urgence d’agir. Les start-ups ont souvent trouvé que vendre à un secteur conservateur prenait du temps et nécessitait beaucoup de main-d’œuvre, ce qui limitait leurs possibilités d’expansion.
  • Les points douloureux abordés par certaines start-ups sont trop précis, et cette approche étroite peut limiter leur potentiel de croissance. Toutes les solutions Protech ne vont pas révolutionner leur marché.
  • Les acteurs historiques qui répondent déjà aux besoins du secteur de l’immobilier ne sont pas non plus restés inactifs, mais ont défini et mis en œuvre leurs stratégies d’innovation avec un succès raisonnable.

En 2022, la plupart des propriétaires de PropTech se rendent compte qu’ils doivent faire face à des acteurs historiques profondément enracinés et à une croissance à deux chiffres plutôt qu’à trois chiffres de leurs revenus. Quelles sont les options pour aller de l’avant ?

En fin de compte, chaque jeune entreprise devra s’engager dans l’une des voies suivantes :

  • Rester une petite entreprise à croissance lente, lorsque l’entreprise est déjà autofinancée, que les besoins en fonds de roulement sont faibles et que les actionnaires actuels ne subissent pas de pression pour consacrer leur temps et leur argent à des activités plus rentables.
  • Lever des fonds supplémentaires pour financer la croissance actuelle et future, tant du point de vue du portefeuille de produits que des canaux de vente.
  • Vendre à un acteur plus important qui a un « white spot » dans le domaine couvert par la jeune entreprise mais qui aurait besoin de trop de temps pour développer la solution innovante en interne.

Investaura est à l’avant-garde de la numérisation de l’industrie immobilière en Europe et a récemment été mandaté par plusieurs PropTech et leurs actionnaires pour les aider dans leurs stratégies de sortie. N’hésitez pas à nous contacter directement pour discuter de la façon dont nous pourrions vous aider.